Chargement

menu

Actualité

Paris : les hôtels ont fait preuve de solidarité pendant la canicule

Durant tout le mois d’août, les hôtels parisiens se sont mobilisés pour apporter de la fraîcheur à leurs voisins. Une mission de solidarité qui pourra se renouveler en cas de besoin.

Le mois d’août se termine. Et avec lui les périodes de forte chaleur. C’est le temps du bilan pour les hôtels Parisiens qui ont lancé cet été « l’opération canicule ». Une réussite populaire, et de communication, qui permet de donner une belle image aux hôteliers alors que la concurrence des locations en meublés, de type Airbnb, est de plus en plus vive à Paris.

« C’est vrai que cela montre une profession qui a réussi à se fédérer pour donner du bien-être à ceux qui en avaient besoin dans un moment difficile », souligne Jean-Marc Andréola, secrétaire général de l’AhTop (l’association pour l’hébergement touristique professionnel). En plein mois de juillet, alors que la chaleur atteignait des pics, il lance l’idée à son président et à l’ensemble des membres de l’association ainsi qu’au groupement national des indépendants (GNI), qui rassemble hôtels, cafés et restaurants. Immédiatement, 165 hôtels parisiens, du 2 au 5 étoiles, répondent à l’appel. « Notre objectif était de proposer un espace de fraîcheur à ceux qui en avaient besoin, soit au lobby, soit au bar, avec des carafes d’eau citronnées, et même des chambres à prix réduits », souligne-t-il.

Les personnes fragiles ont bénéficié de la clim

Laétitia, chez Gaston, un bel hôtel 3 étoiles du XVIIe, on n’a pas attendu cette opération pour ouvrir la porte à ses voisins. « Nous avons une personne âgée qui vient régulièrement nous saluer et passer un peu de temps avec nous. Mais pour la canicule, un couple qui vit sous les toits, ne pouvant plus supporter les 40° qu’il avait dans leur chambre a été accueilli pendant deux nuits à 50 % du tarif normal », explique-t-elle. Personnes âgées, femmes enceintes… « Toutes les personnes fragiles ou qui en ont ressenti le besoin ont ainsi pu profiter de nos hôtels climatisés », se réjouit Serge Cachan, président de l’AhTop. « Nos hôteliers font ainsi preuve de bon sens et de solidarité », reconnaît Didier Chenet, président du GNI.

Impossible encore de chiffrer le nombre de personnes qui ont pu bénéficier de ces points fraîcheurs. « Mais l’idée passe petit à petit que nos hôtels, ouverts 24 heures sur 24, implantés dans la ville, ne sont pas seulement des distributeurs de clés et que nous pouvons jouer un rôle social », souligne l’AhTop. Cette solidarité n’est pas une première. « Déjà, lors des grèves de 1995, nous avions accueilli les Parisiens et les banlieusards en galère et qui ne pouvaient plus rentrer chez eux », se souvient Jean-Marc Andréola. L’été prochain, l’opération canicule pourrait être relancée. « Nous avons maintenant un listing d’hôtels solidaires, poursuit-il. En cas de besoin, météo ou autre, nous saurons à nouveau mobiliser nos équipes ».

Source : Le Parisien 23/08/2018
http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-les-hotels-ont-fait-preuve-de-solidarite-23-08-2018-7861923.php

 

27 Août, 18

Toutes les actualités